Vers l’aperçu des événements

Ceci est une traduction automatique.

Passer à la langue originale.

Politpodium : Référendum Frontex - Suisse, et maintenant ?

Teaser-Politpodium2-1024x576-1.jpg

Du projet "et" le tandem de générations

Vers le projet

Date

Début

Fin

27.04.2022

19:00 Heure

-

Lieu

Bistro, Gymnasium Thun, Standort Schadau, Seestrasse 66, 3604 Thun

Inscription

L’agence européenne de protection des frontières Frontex veut mieux assumer ses tâches aux frontières extérieures de l’Europe et a besoin pour cela de plus de personnel et d’équipements techniques.

La Suisse doit participer à ces plans, car elle est liée contractuellement à l’accord de Schengen. Le Conseil fédéral et le Parlement ont accepté de verser désormais 61 millions de francs par an à Frontex, contre 14 millions auparavant. Les militants de gauche, les Verts et certains milieux ecclésiastiques s’y opposent. C’est ainsi que nous voterons le 15 mai sur le référendum.

A la tribune

Julia Küng (21 ans) est coprésidente des Jeunes Verts Suisse et
s’engage pour la protection du climat et la solidarité mondiale.

Prof. Dr. iur. Dr h.c. mult., LLM. Thomas Cottier est professeur de droit économique européen et international et a effectué des recherches sur les relations juridiques entre la Suisse et l’UE. Il est membre de la nouvelle instance d’appel de l’OMC et président de “La Suisse en Europe”.

Roger Nyffenegger (29 ans), coprésident des jeunes PVL du canton de Berne. Dans le cadre d’EU-Horizon, il tente d’établir de nouveaux modèles d’affaires, basés sur les principes de l’économie circulaire, dans le secteur de l’énergie solaire.
d’établir des modèles d’économie d’énergie.

Saeed Farkhondeh est un activiste du Migrant Solidarity Network, stopisolation et NoFrontex.
Télécharger l’affiche

Nous demandons

Frontex est responsable de la sécurisation des frontières extérieures de l’Europe. De la sécurisation des frontières, bien entendu, pas de celle des personnes qui veulent les franchir. Comment les incidents violents connus dans les Balkans ou en mer Egée sont-ils compatibles avec la conception locale des droits de l’homme ? Qui en porte finalement la responsabilité ? Les bailleurs de fonds, les supérieurs hiérarchiques, les auteurs de ces actes ou… ?

Comment la Suisse peut-elle assumer ses responsabilités et veiller à une politique migratoire européenne non violente ?

Rejeter le référendum et envoyer un signal d’approbation à la forteresse Europe ? Que se passe-t-il si le référendum est accepté et que la Suisse n’augmente pas ses paiements à Frontex ? Résiliation de l’accord de Schengen ? Nouvelle mise en danger des négociations avec Bruxelles ? Qu’est-ce que cela signifierait pour la place économique et de recherche suisse et cela empêcherait-il les violations des droits de l’homme ?

Les débats politiques de “und” : Explosif, controversé et juste

“und” le tandem des générations lance des débats politiques pour les personnes de toutes les générations avant les votations fédérales. Des personnalités nationales de différentes couleurs politiques se rencontrent – animées et organisées par nos bénévoles. “Nous encourageons ainsi le dialogue entre les générations sur des thèmes sociopolitiques importants”, explique Elias Rüegsegger, l’initiateur et le directeur de “und” le tandem des générations.

Participatif, numérique et innovant – c’est ainsi que l’on peut décrire les podiums : Le public participe à la discussion via des mentimètres. Les spectateurs du monde entier peuvent y participer via le livestream. Les podiums seront ensuite disponibles en podcast vidéo et audio sur les différentes plates-formes.

Laisser un commentaire

S'inscrire maintenant ou créer un profil

Inscription Créer un profil